Home/A la une/Aventures/Lune de Miel/Seychelles/L'insolite cocofesse de l'île de Praslin aux Seychelles

voyages seychelles cocofesse praslin« C’est un arbre unique. C’est le prince des palmiers. Je pense que c’est l’arbre de la science du Bien et du Mal », affirmait en 1881 le général Charles Gordon. Il fut à cet époque subjugué par la vallée de Mai qu’il pensa avoir localisé le mythique jardin d’Eden, le paradis originel. Dans un essai qu’il lui consacra il précisait que le cocotier de mer était l’arbre de la Connaissance et l’arbre de la vie. Paradis originel ? Au moins paradis tropical… Avec l’une des plus étonnantes curiosités du monde végétal, ce fameux cocofesse qui a suscité tant de convoitises et tant de légendes. Que serait d’ailleurs devenue cette vallée de Mai sans cette noix bilobée de réputation planétaire. La voila en tout cas classée, depuis 1983, dans la liste des sites du Patrimoine de l’Unesco. L’insolite Noix de coco demeure une richesse de l’île de Praslin, qu’on atteint de Mahé en deux heures et demi de bateau ou un quart d’heures d’avion. L’île est la seconde plus importante de l’archipel en terme de superficie. Moins montagneuse que sa rivale Mahé, elle n’en possède pas moins un relief certain. Ses baies majestueuses et criques intimistes constituent autant d’invitations à la baignade dans des eaux à 28 , sans la moindre vague tumultueuse, puisque la barrière de Corail enserre Praslin à distance respectable.
Le bleu turquoise de la mer, le bleu azuréen du ciel, le vert émeraude des collines, le rose sucré des frangipaniers, le rouge orangé des flamboyants, le jaune citron des hibiscus… : vous l’avez compris, l’île de Praslin aux Seychelles est un rêve couleur paradis ! On ne cesse de s’extasier sur une si généreuse nature à l’état pur.

Point D’intérêt de l’île de Praslin

La vallée de Mai

Une forêt quasi-primitive ou les palmiers règnent en maître !

Plages

voyages seychelles praslin voyages praslin cocofesse
Anse Boudin

Un kilomètre de sable fin et de mer turquoise. Quelques cocotiers pour l’ombre, une poignée de rochers pour les photos… Il suffit de couper le contact pour entrer dans le décor : dehors ou dedans c’est 28°.

Anse Lazio

La plus belle ? En tout cas celle qu’il faut voir, au terme d’une fabuleuse route côtière devenant en fin de parcours une piste montagneuse.  Côté baignade, on ne peux pas faire mieux : ni trop calme, ni trop agitée, avec des vagues juste comm il faut .

Côte d’or

Une plage plus touristique que les autres, mais qu’on se rassure : on ne se bouscule pas pour autant sur l’éblouissante Côte d’Or. A se demander même ou passent les touristes

Grand’Anse

De loin la plus grande baie de Praslin, mais peu propice à la baignade, tout au moins au niveau du village.

Mahé nous avait déjà conquis, Praslin nous ébahit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *